Investissement loi pinel : notre guide complet

Lorsqu’il s’agit de payer la douloureuse auprès de l’administration fiscale, de nombreux foyers déplorent de ne pas s’être intéressés plus tôt aux méthodes de défiscalisation. En effet, en France, il est possible d’avoir recours à différents dispositifs pour alléger son imposition. Les placements immobiliers sont une alternative très fréquente pour investir dans la pierre tout en profitant d’une défiscalisation intéressante. Parmi ces différents procédés, on notera la loi Pinel, très populaire pour ces nombreux avantages fiscaux, mais pas que !

Financer son investissement pinel

Souvent, les ménages n’osent pas se lancer dans un investissement locatif par faute de moyens. Ils pensent que leur marge de manœuvre n’est pas suffisante pour se lancer dans un projet d’une telle envergure, pourtant, acheter un bien en loi Pinel ne nécessite qu’un faible effort d’épargne.

Il faut aussi prendre en compte que les taux actuels du crédit immobilier sont particulièrement bas et que c’est donc pile la bonne période pour emprunter et investir !

Il est rare de disposer des fonds nécessaires pour acheter cash un bien neuf et le louer ensuite. Le cas échéant, il est vrai que le crédit reste tout de même la meilleure option : la rentabilité du bien sera supérieure aux intérêts du prêt.

Autant conserver vos liquidités pour effectuer d’autres placements financiers ou pour garder une certaine sécurité !

Pour réussir votre investissement, le financement ne doit pas être négligé. Vous devez l’optimiser pour obtenir la meilleure des rentabilités.

Les avantages du dispositif

La loi Pinel vous donnera droit à des avantages non négligeables :

  • Vous pouvez défiscaliser grâce à votre investissement : il s’agit de déduire de vos impôts un certain pourcentage du prix d’acquisition.
  • Vous bâtissez un patrimoine sur le long terme.
  • Une fois le crédit soldé, vous profitez de revenus complémentaires si vous décidez de conserver le bien à la location.
  • À l’issue de la période d’engagement, vous pouvez revendre le bien et bénéficier d’une plus-value.
  • Vous pouvez devenir propriétaire avec un effort d’épargne réduit.

Le dispositif est particulièrement prisé pour les avantages fiscaux qu’il occasionne. Vous pouvez en effet profiter de 12, 18 ou 21% du prix d’acquisition en réduction d’impôts, pour une durée de mise en location de 6, 9 ou 12 ans. Pour obtenir le rabais promis, le logement devra respecter différents critères. Acheté neuf ou sur plan, il doit être localisé dans les zones A, A Bis ou B1. Le bien devra être loué nu à titre de résidence principale et devra correspondre aux plafonds de loyer imposés. Le locataire aussi doit se soumettre à des seuils de ressources.

Si vous en voulez plus :