Comment fonctionne le mécanisme de défiscalisation immobilière ? Zoom sur cette pratique répandue

La défiscalisation immobilière est un ensemble de lois mis en place pour encourager les français à investir dans l’immobilier. Elle consiste à offrir à un acheteur une réduction d’impôt sur son revenu ou son ISF. C’est également un bon moyen de réaliser des placements sans trop de risque. Dans les prochains paragraphes, vous découvrirez en détail le fonctionnement de ce mécanisme.

La défiscalisation immobilière, comment elle fonctionne ?

La défiscalisation immobilière est un principe légal donnant la possibilité à un français d’investir dans un patrimoine. Il s’agit d’acheter une maison ou n’importe quel bien immobilier. Suite à cet achat, il lui est possible d’intégrer un mécanisme lui permettant de bénéficier d’un rabais fiscal. Cela peut également être une réduction de la TVA, un remboursement de frais de notaire,… Sur le long terme, il pourra tirer des gains de son achat puisqu’il s’agira en fait d’un placement sécurisé qui génèrera des revenus réguliers.
Le taux de réduction dépendra du bien acheté, de son état général, de sa zone géographique. Comme il existe différents types de loi, il pourra choisir parmi les dispositifs en vigueur. L’éligibilité s’articule autour de quelques critères. Toutefois, même si le principe en lui-même n’est pas remis en cause, ces critères peuvent changer en fonction des gouvernements en place. C’est pourquoi, on se retrouve avec plusieurs dispositifs.

Les mécanismes de défiscalisation les plus utilisés

La défiscalisation immobilière connaît un franc succès auprès des français. D’abord parce qu’elle leur permet d’acquérir un bien immobilier et elle présente un retour sur investissement très avantageux. Cependant, elle subit souvent des modifications selon les priorités des ministres du Logement des gouvernements qui se sont succédé. Avant donc d’entamer les démarches, prenez le temps de vous mettre à jour sur les nouvelles législations. Parmi les plus connues et les plus utilisées, vous retrouverez :

  • la Loi Pinel et son plafond d’investissement qui ne doit dépasser les 300 000 euros par an. Elle permet de réduire l’impôt de 12% à 21% du montant investi sur un bien neuf qui sera par la suite louée entre 6 à 12 ans.
  • la Loi Censi-Bouvardest réservée au bâtiment destiné à des activités liées au tourisme, à des actions sociales ou estudiantines avec des loyers avoisinant les 23 000 euros par an.
  • la Loi Malraux s’applique sur les biens anciens et réhabilités qui sont localisés dans une zone historique ou protégée. Le rabais peut atteindre les 30%.
  • la Loi Girardinest liée aux investissements immobiliers effectués dans les DOM-TOM.
  • la Loi Monuments historiques vous permet d’être délesté des intérêts d’emprunt, de toutes les charges du bâtiment pour réduire au maximum votre impôt. Il faut juste que la maison soit classée patrimoine et que vous la garder pendant 15 ans minimum.

Maintenant vous êtes prêt à vous lancer dans la belle aventure de l’investissement. A vous de choisir la condition qui correspond à votre projet et surtout à votre budget.

Si vous en voulez plus :